"Que l’on sème tous, comme autant d’espoir, nos petites graines, dans nos jardins, dans nos écoles,

dans le cœur de nos amis et nos enfants, chez l’autre et en soi-même."

 

PARTAGEONS NOS JARDINS

Un engagement citoyen pour préserver la biodiversité !

 

En se servant dans la grainothèque, le jardinier s’engage à cultiver ces graines, à récolter lui-même les semences des plants obtenus (fruits ou fleurs) et alimenter à son tour la grainothèque.

Nos jardins regorgent de plantes produisant des graines. Certaines espèces, de légumes notamment, n’existent encore que grâce à l’échange.(On peut obtenir jusqu’à 20 graines dans une tomate).

Assurez-vous pour le bien être de tous, de n'utiliser aucun engrais chimique, et de ne pas introduire de semences hybrides F1. 

"Contrairement aux idées reçues, les hybrides F1 ne sont pas stériles. Simplement, il n’y a pas d’intérêt à semer les graines obtenues à partir d’une variété hybride. Pourquoi ? Parce que les plantes qui se développent à partir des semences de variétés hybrides sont différentes de la variété hybride. Les plantes obtenues ne sont plus du tout homogènes : certains caractères des parents de départ réapparaissent au hasard. De plus, elles perdent de leur vigueur." 

 

Pourquoi une grainothèque ?

C’est troquer librement et à tout moment des graines, découvrir et partager des variétés anciennes ou méconnues, apprendre à récolter soi-même ses graines : se réapproprier ce geste ancestral,participer au cycle de transmission du vivant.

 

Les semences de la boite sont en libre-service. Prenez et déposez librement les graines qui vous plaisent !

Dans cet espace troc, retrouvez une sélection de documents sur le thème, à emprunter ou à consulter sur place.

 

 

Quelques ressources numériques :

Production de graines potagères en petite surface un dossier technique de Laurent Couturier

Des ressources à consulter sur Graines de Troc

 

Les podcasts de l'émission "La main verte" d'Alain Baraton sur France Inter